Comment conduire une moto dans un fort vent latéral

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Table des matières

Une autre situation délicate lors de la conduite d’une moto est l’affrontement des rafales de vent lors de la conduite.

Soyez très prudent, car si vous n’avez jamais rencontré une telle situation auparavant, vous risquez de vous faire peur. Vous devez être prêt à manier votre moto dans n’importe quelle éventualité.

Aujourd’hui, il y a un vent fort (si vous utilisez une voix de Teletubbie, c’est plus cool😁).

En été, vous pouvez avoir des jours avec de fortes rafales de vent. Alors que se passe-t-il, on ne sort pas de la maison ? Non, nous ne le faisons pas. Nous sortons sur nos motos, et nous faisons attention à ne pas tomber. Comme tous les jours.

Relax, il neige dehors !

La première chose que tu dois faire est de te détendre. Il ne sert à rien de s’énerver quand on est pris dans une rafale de vent sur son vélo. Au contraire, cela pourrait aggraver les choses, vous faire vous raidir, être dépassé et ne pas manœuvrer en toute sécurité.

Respirez profondément sous votre casque et pensez à l’avance à chaque mouvement que vous allez faire. L’un des points suivants vous aidera beaucoup : ralentissez.

Comment conduire une moto en groupe

Manœuvrez en douceur et utilisez votre vélo pour vous protéger

Si vous faites des manœuvres brusques, tôt ou tard, vous allez manœuvrer sous le vent, exagérer encore plus le mouvement et, très probablement, empiéter sur la voie à côté de vous.

Conduisez votre vélo en douceur, adoptez une position confortable et un peu plus accroupie que la normale. Profitez du pare-brise, si vous en avez un, ou du tableau de bord de votre vélo et abritez vous derrière lui.

Conseils pour rouler par vent latéral fort, évitez les situations critiques ! 

Plus la vitesse est élevée, plus le risque de faire une erreur est grand et plus le temps de réaction est court, c’est de la physique pure. Dans des conditions venteuses, la moto peut vous rendre « étrange » et le temps de réaction est crucial. Ne te précipite pas trop.

Ralentissez et augmentez le temps de réaction pour éviter une chute ou une collision avec votre vélo.

S’asseoir au milieu de la voie

Ne roulez pas près des balises de la voie. C’est un danger et lorsque vous avez des rafales de vent latéral qui peuvent rendre votre vélo incontrôlable, vous pouvez vous retrouver trop près de la voie adjacente ou empiéter sur celle-ci.

Circulation au milieu de la voie par fort vent latéral

Ceci est particulièrement important s’il y a des camions de chaque côté de vous. Si c’est déjà un danger sans vent de rouler à côté des camions, imaginez qu’une rafale vous frappe plus fort sur les roues des masses sur la route. S’il y a plus de distance, vous pourrez reprendre votre position plus facilement et sans crainte.

Si vous restez sur le bord de la route, vous risquez de vous retrouver dans les voies de garage, contre une glissière de sécurité, contre les roues d’un camion ou dans la voie en sens inverse, au mieux vous ferez un peu d’Enduro sur le bord de la route, mais ne croyez pas que ce sera toujours comme ça.

Augmentation de la traction des vélos

La traction du vélo est le frottement exercé par les pneus sur la route. Augmenter cette grip est l’un des objectifs pour obtenir un peu plus de stabilité dans des conditions venteuses.

Pour ce faire, rétrogradez d’un ou deux rapports et faites tourner le moteur un peu plus vite. Ne sois pas une bête et ne le prends pas à la coupe, tu n’as pas besoin d’autant.

 

Nous voulons que la moto ait plus d’assurance et plus de contact avec la route.

Ne retirez pas vos mains des poignées

Même pas pour faire signe à votre compagnon de route ✌️ quand vous avez un vent de face. Vous risquez d’avoir un choc, quand votre corps sera projeté en arrière.

Tenez le guidon fermement, mais n’en faites pas trop ou vous serez plus serré qu’un club.

Attention aux camions qui dépassent !

Je pense que c’est le moment le plus dangereux quand il y a une rafale de vent latéral. Selon la provenance du vent, nous devons adapter la manœuvre de manière à ne pas trop heurter le camion.

Vent latéral venant de la gauche (camion sur notre droite)

Cette situation est la moins compliquée, car nous luttons contre le vent de manière constante et ce que nous voulons éviter, c’est qu’il nous emmène contre le camion.

Simplement, dans votre conduite « penchez » votre vélo contre la direction du vent pour garder la trajectoire la plus droite possible..

Attention aux rafales d’air, vous devrez peut-être adapter ce support plus ou moins fermement.

Vent latéral de droite (camion sur notre droite)

Des deux situations que nous avons, la plus difficile, puisqu’avant de dépasser le camion, nous prenons la moto plus inclinée à droite pour aller tout droit.

Lorsque nous atteignons la hauteur du camion, il nous fait écran et nous devons rapidement adapter notre trajectoire à une situation avec un vent moins fort.

Et, lorsque nous dépassons le camion, le vent revient et, encore une fois, nous devons pencher la moto plus à droite, ce qui est la direction d’où vient le vent.

En bref :

VOUS LUTTEZ – VOUS VOUS DÉTENDEZ UN PEU – VOUS LUTTEZ À NOUVEAU

Évitez de porter des bagages pour ne pas souffrir de « l’effet de voile « 

Si vous pouvez vous passer de bagages pendant ces journées venteuses, tant mieux. Cela nous rendra plus aérodynamiques et évitera l' »effet de voile » qui se produit lorsque le vent souffle latéralement contre le vélo.

VIDEO : Effet de voile sur un camion, quelle frayeur ! 😱

Contre-manoeuvrez contre le vent

Une des techniques de conduite que nous pouvons utiliser dans cette situation est le fameux contre guidon, que nous faisons inconsciemment chaque fois que nous prenons un virage à partir d’une certaine vitesse.

Il s’agit d’exercer une pression sur le guidon dans la direction où vous voulez diriger le vélo. Si vous voulez tourner à droite, vous appuierez avec votre main droite sur votre poing droit. Vous tournez inconsciemment le guidon vers la gauche (d’où le contre guidon capiscas?).Et, vice versa, pour tourner à gauche.

Eh bien, si vous contre-manœuvrez vers l’endroit où le vent vient vers vous, c’est-à-dire si vous exercez un peu plus de force sur le guidon quand il y a un vent latéral, vous serez mieux à même de lutter contre ce mauvais temps.

N’ayez pas froid sur le vélo !

Que pensez-vous de ces conseils, en avez-vous d’autres ?

C’est tout ce que j’ai pu faire avec ces conseils pour les temps venteux en moto. Vous savez que si vous voulez ajouter d’autres conseils, dans les commentaires, nous pouvons créer un débat et aider les motards moins expérimentés à être plus sûrs sur leur moto.